des professionnels
de la santé

A quelle fréquence dois-je aller voir mon gynécologue ?

Médecin spécialiste de l’appareil génital de la femme, le gynécologue doit être consulté avec plus ou moins de régularité selon votre profil, à partir du moment où vous avez une sexualité active. Dès lors, à quel rythme dois-je consulter mon gynécologue en fonction de mon âge et ma situation actuelle ? Voici tout ce que vous devez savoir.

Le suivi gynécologique d’une femme dépend de sa situation, de son âge, contraceptif ou non… Voici tout ce que vous devez savoir pour un bon suivi gynécologique. 

Je ne prends aucun traitement, à quelle fréquence dois-je consulter mon gynécologue ?

Une fois par an. 

Une femme, même sans traitement contraceptif ou lié à la gynécologie, doit consulter son gynécologue au moins une fois dans l’année.

Cette visite de contrôle sera l’occasion de faire un frottis vaginal et un examen des seins. Elle vous permettra également de parler de vos menstruations et de poser vos questions sur des thématiques liées à la grossesse et la sexualité, comme les comportements à risque, les interruptions volontaires de grossesse, le vaginisme, endométriose, etc.

Si vous le souhaitez, votre praticien pourra vous prescrire, en plus du frottis, un dépistage de maladies sexuellement transmissibles (MST). Si les résultats du dépistage MST ou du frottis indiquent une quelconque infection, mycose ou trouble, il vous faudra reprendre rendez-vous. Dans le cas inverse, il ne sera pas nécessaire de reprendre rendez-vous avant un an.

Je suis sous pilule ou autre dispositif contraceptif, quand dois-je consulter mon gynécologue ?

Deux fois par an au minimum.

 Si vous êtes sous pilule contraceptive, il est conseillé de voir votre gynécologue tous les six mois au minimum. Vous pourrez ainsi vous la faire re-prescrire et faire le point sur les effets secondaires ressentis ou non (acné, prise de poids, changement d’humeur, etc.) pour voir s’il s’agit de la contraception la plus adaptée à votre organisme.

Dans le cadre de la pose d’un dispositif intra-utérin (DIU), appelé également stérilet, il faudra faire un suivi quelques jours après, puis juste après les premières règles. Ensuite, qu’il s’agisse d’un stérilet hormonal ou au cuivre, il conviendra de faire un suivi tous les six mois ou tous les ans, en fonction des recommandations de votre gynécologue.

Si vous vous faites poser un implant, il faudra effectuer une visite de contrôle trois mois après.  Puis, des vérifications seront nécessaires une à deux fois par an.


Prendre RDV avec un gynécologue


Et dans le cadre d’une grossesse ?

Presque une fois par mois dès le 3ème mois de grossesse

Suivi de grossesse

Suivi de grossesse

Si vous êtes enceinte, il vous faudra vous acquitter de 7 visites prénatales, obligatoires (Code de la santé publique, article R. 2122-1) selon le calendrier suivant :

Visite gynécologique du troisième mois :

Il s’agira d’un examen gynécologique impliquant un frottis combiné avec un examen sanguin et urinaire pour rechercher d’éventuelles infections transmissibles au fœtus comme la syphilis, la toxoplasmose, ou encore le sida. Cette consultation sera également l’occasion de réaliser une première échographie.

Suite à cela, un calendrier de consultation sera déterminé et un point sera fait sur les bonnes pratiques en cas de grossesse (régime alimentaire, consommation d’alcool et de tabac nulle, etc.) Enfin, votre médecin vous donnera les documents de déclaration de grossesse à envoyer à l’Assurance Maladie et à la CAF.


Prendre RDV avec un gynécologue



Bon à savoir :

 Rien ne vous oblige à révéler à votre employeur que vous êtes enceinte. Toutefois, sachez que si vous l’en informez, ces visites prénatales ne peuvent vous être interdites et comptent comme du temps de travail effectif.


Quatrième mois :

Il s’agira d’un examen médical pour chercher les bruits liés aux battements du cœur de votre futur enfant. Votre praticien pourra ensuite vous proposer des examens pour évaluer le risque de maladies génétiques comme la trisomie 21.

Cinquième mois :

Ce rendez-vous sera l’occasion de mesurer la hauteur utérine et la quantité de liquide amniotique. Vous devrez également effectuer une seconde échographie lors du cinquième mois.

Sixième mois :

Cette consultation s’attachera à vérifier le bon développement du fœtus dans l’utérus en plus des examens de routine. Elle sera également l’occasion de faire un point plus approfondie sur la deuxième échographie.

Septième mois :

Votre médecin mesurera votre tension artérielle afin d’éliminer les doutes liés à la toxémie gravidique, une complication souvent asymptomatique et dangereuse durant la grossesse. Le terme approchant, des explications sur les contractions seront fournies.

Huitième mois :

Environ un mois avant le terme, cette avant dernière consultation permet de mesurer les possibilités d’accouchement prématuré et de préparer la patiente à l’accouchement en lui proposant de prendre rendez-vous avec un anesthésiste pour avoir recours à une péridurale ou une césarienne.

Neuvième mois :

Il s’agira du dernier rendez-vous avant la naissance. Votre médecin regardera avec attention la dilatation du col de l’utérus et pourra répondre à toutes les questions sur lesquels vous avez un doute. Par ailleurs, on vous demandera dans certains cas des examens complémentaires.

ecographie


Prendre RDV avec un gynécologue en ligne



Attention, ces recommandations sont faites à titre indicatif. En fonction de votre profil et de vos antécédents médicaux, votre gynécologue, qui assure un suivi, sera plus à même de vous dire exactement à quelle fréquence prendre rendez-vous. 

 Par ailleurs, dans le cadre d’une grossesse sans complication, le suivi peut aussi être effectué par une sage-femme.

Et pour bien vous préparer, découvrez la liste des vaccins obligatoires.



Mots clés

Actualités

Espace praticien

Demander mon espace

Ou contactez le 01 75 75 67 50