cloudfront
Accueil > Nord Pas de Calais > Nord > PETITE FORET > Homéopathe Revenir à la recherche
Docteur Olivier STIEN
Docteur Olivier STIEN - Homéopathe

Docteur Olivier STIEN Homéopathe à PETITE FORET

18 rue Jean Jaurès - 59494 PETITE FORET
Le Docteur Olivier Stien (Homéopathe, Nutritionniste et Mésothérapeute) à Petite Foret (59494) assure une consultation personnalisée permettant d`avoir recours à différentes spécialités en fonction de la pathologie. L`état de santé est évalué grâce à un nouveau concept de biologie nutritionnelle.

Vous avez déjà consulté ce médecin ?

Indiquez votre numéro de téléphone portable ou e-mail
pour voir tous les créneaux disponibles


AFFICHER LES DISPONIBILITéS


Si vous souhaitez obtenir un 1er RDV avec Dr STIEN,
merci de contacter le secrétariat au 03 27 33 83 83

Diplômes et expériences

Formation

DIU de Mésothérapie PARIS-Pitié Salpêtrière
Diplômé de la faculté Libre de Médecine de Lille en 1984

Expérience

- Homéopathie Systémiste basée sur une biologie de réactivité et la Médecine Chinoise (Faculté Francophone de Médecine Intégrée-Suisse).
- Nutrition
- Enseignant et fondateur de l?Institut de Biologie Nutritionnelle (dépistage des hypersensibilités alimentaires et des perturbations des neurotransmetteurs en cas de Burn-Out chez l?adulte ou d?hyperactivité et de déficit de l?attention chez les enfants )
- Clinicien HEARTMATH : Gestion du stress par la Cohérence cardiaque

Spécialités

- Nutritionniste
- Homéopathe
- Mesothérapeute

Liens utiles

Homéopathe sur RDV Médicaux

Tarifs, paiement, prise en charge

Conventionné secteur 2
à honoraires libres

Chèque  
Espèces  

Infos pratiques

18 rue Jean Jaurès, 59494 PETITE FORET
Tél : 03 27 33 83 83

Le fil conducteur est « le retour à l`Equilibre » tant au niveau nutritionnel que dans la gestion des pathologies inflammatoires notamment digestives ou la gestion du stress et des émotions.

Le premier RV en nutrition, homéopathie ou gestion du stress est d?une heure.

Le 1er RV en homéopathie pédiatrique est de 30 minutes

Pour les pathologies du sport et les pathologies dégénératives (tendinopathies chroniques, arthrose), la mésothérapie associée à l`étude posturologique nécessite une consultation de 30 minutes.

 

Le docteur Olivier Stien accepte le paiement par chèque et espèces

Accès:
Le cabinet du Dr Stien se situe dans le centre ville, à proximité de l`église.
En venant de Lille en voiture, prendre la Sortie 7: Petite Forêt, puis suiver le centre-ville. Le cabinet se trouve dans une Maison blanche avec un portail bleu.

Transports:
TER lignes 19 - 21: Station Raismes

Les Hypersensibilités ou Intolérances alimentaires :

L’intolérance alimentaire correspond à une rupture d’équilibre de la tolérance immunitaire au niveau de l’intestin grêle suite à une réaction inflammatoire vis-à-vis de protéines alimentaires non reconnues (gliadine de blé transformé, caséine de lait glyquée* par la conservation UHT)

*la glycation est la modification de structure d’une protéine suite à l’exposition à une haute température    ( au-delà de 100°). Elle se « caramélise » en intégrant un glucide. Les parties noircies (appelées corps de Maillard)  de la viande cuite au barbecue sont  un exemple de glycation. Elles engendrent une réaction inflammatoire et oxydative.

A l’état pathologique, il existe un passage exagéré de protéines alimentaires, on parle alors de perméabilité intestinale laissant passer des déchets bactériens et alimentaires  à travers les jonctions distendues entre les entérocytes.

Il s’en suit une réaction immunitaire avec production d’anticorps spécifiques de l’inflammation : les IgG.

On parle alors d’intolérances ou hypersensibilités alimentaires. Elles n’ont rien en commun avec la maladie coeliaque, maladie auto-immune avec destruction des cellules intestinales que l’on dépiste notamment par le dosage des IgA Anti-transglutaminase.

Le caractère inflammatoire de ces hypersensibilités est récemment confirmé par une étude américaine :  la consommation de gluten de blé déclenche chez tout le monde, la production  de l’interleukine-10 spécifique de conflit immunitaire dans l’intestin et donc de perméabilité intestinale.

 Source :Hollon J, Puppa EL, Greenwald B, Goldberg E, Guerrerio A, Fasano A. Effect of gliadin on permeability of intestinal biopsy explants from celiac disease patients and patients with non-celiac gluten sensitivity. Nutrients. 2015 Feb 27;7(3):1565-76. doi: 10.3390/nu7031565.

Une équipe de Toronto (Toronto Nutrigenomics and Health Study)  confirme également l’impact inflammatoire du gluten du blé chez les personnes ne souffrant pas de maladie coeliaque et ne portant pas non plus les antigènes prédisposant à cette maladie (DQ2 et DQ8) : une augmentation des apports en gluten est associée à une élévation des concentrations en alpha2-macroglobuline, marqueur de l’inflammation et de la libération de cytokines.

 Source : Jamnik J, García-Bailo B, Borchers CH, El-Sohemy A. Gluten Intake Is Positively Associated with Plasma α2-Macroglobulin in Young Adults. J Nutr. 2015 Apr 8. pii: jn212829.

Ces hypersensibilités alimentaires occasionnent des symptômes digestifs (colite, diarrhée ou constipation) mais le plus souvent des signes cliniques atypiques comme les migraines, les aphtes, la fatigue chronique, l’acné, l’insomnie, l’anxiété, la dépression, l’hyperactivité, l’autisme, les douleurs musculaires ou articulaires, les infections à répétition, l’obésité et le diabète mais aussi l’endométriose dont les poussées inflammatoires douloureuses lors des règles sont nettement améliorées par l’éviction du gluten.

Certaines de ces pathologies dites « fonctionnelles »  peuvent dans certains cas évoluer jusqu’aux maladies auto-immunes comme la fibromyalgie, la polyarthrite rhumatoïde, la rectocolite hémorragique, la maladie de Crôhn, la sclérose en plaques, la thyroïdite etc. Ces hypersensibilités alimentaires peuvent également au fil du temps, faire le lit des allergies vraies, immédiates de type I (rhinite, conjonctivite, asthme) que l’on évalue par le dosage des IgE. Une rhinite allergique qui persiste malgré le traitement médical est souvent liée à une inflammation digestive sous jacente (l’allergie aux acariens est soulagée quand on arrête les fruits de mer !) Les hypersensibilités alimentaires les plus fréquemment rencontrées concernent le gluten de blé, les laits animaux, le blanc d’œuf, l’amande, la levure de boulanger, l’ananas et la banane.

Les causes de cette perméabilité intestinale accrue sont multiples: 

-       La culture moderne des céréales avec ses multiples croisements.        

Le blé moderne contient 2 à 4 fois plus de gluten que dans les années 50, pour permettre une plus grande maniabilité dans les pétrins industriels.

Le blé actuel contient le génome de trois espèces dont seulement une appartenait à une variété de blé. Il est porteur de 42 chromosomes alors que le blé originel, l’engrain sauvage ou petit épeautre actuel en contient 14. De plus 5 % du nouveau génome est inconnu… voilà pourquoi les ingénieurs agronomes l’appelle « frankenblé ».

Les aliments génétiquement modifiés modifient le caractère des bactéries utiles de l’intestin (Héritage; Netherwood et Al. 2004)

-       Les facteurs d’agression de la muqueuse digestive : pesticides de culture et de stockage en silos, antibiotiques utilisés comme facteurs de croissance dans l’élevage…etc 

-       Les cuissons à haute température (glycation), la stérilisation UHT

-       Le défaut de mastication ( les enzymes salivaires n’ont pas le temps d’agir )

-       Le stress chronique qui perturbe les peptides régulateurs de la perméabilité

-       Les inhibiteurs de pompe à protons (IPP): MOPRAL®, INEXIUM® prescrits dans le reflux gastrique. La perméabilité intestinale étant à l’origine de ce reflux, le traitement symptomatique par les IPP fait rentrer le patient dans un cercle vicieux chronique.

-       Le sport intensif et prolongé, notamment le marathon, qui  provoque une  ischémie du

grêle durant l’effort. Le muscle sollicité longtemps puise dans les réserves de glutamine de l’entérocyte d’où souffrance cellulaire et perturbations des jonctions inter-entérocytaires avec production d’un enzyme pro-inflammatoire: la Zonuline. La reperfusion intestinale après l’effort entraine un forte production de radicaux libres. La diarrhée post-effort est alors classique.

Par les évictions alimentaires ciblées, les sportifs de haut niveau se sont ainsi  libérés de cet état inflammatoire chronique qui occasionnait les blessures à répétition et la baisse des performances (Novak Djokovic, Andy Murray, Jo-Wilfried Tsonga sont de beaux exemples !)

 

Le diagnostic Biologique des Hypersensiblités

La perméabilité intestinale est confirmée par le taux élevé des alpha2macroglobulines dosées lors d’une électrophorèse des protéines et  une baisse du Zinc ( réparateur tissulaire, stimulant immunitaire)

Le dosage sanguin des IgG spécifiques alimentaires confirme cette perméabilité inflammatoire. Il n’est  pratiqué que dans des laboratoires spécialisés.

Le dosage de 20 allergènes est non remboursé SS : 79 €.

Un dosage supérieur à 20 μg / ml correspond à une hypersensibilité élevée.

Le dosage des CPK permet de confirmer un passage en acidose ( source de douleurs musculaires et articulaires comme  de reflux digestif ) et/ou une insuffisance d’apport en protéines.

Le dosage des IgG anti-candida confirme cette perméabilité. « La candidose dite chronique » (source de fatigue chronique et/ou de dépression), ne doit pas être considérée comme une pathologie traitée classiquement par les médicaments anti-fungiques (Fungizone, Daktarin, Triflucan). Ces traitements ne font qu’empirer le déséquilibre de la flore dominante et majorent la perméabilité intestinale, ce qui favorise la réapparition des symptômes à l’issue de traitement.

Cette candidose est le résultat d’une perméabilité intestinale et d’une acidose. L’éviction des sucres raffinés, des aliments acidifiants ( viande rouge, pain, jus de fruit le matin, café) et de la levure de boulanger, permettent de faire disparaitre cette candidose en l’espace de 6 mois.  

La correction de ces hypersensibilités alimentaires:

L’éviction temporaire des aliments (de 6 mois à 2 ans selon l’importance des perturbations biologiques) est incontournable. C’est une réaction inflammatoire, réactivée à chaque ingestion des protéines en cause ; il est donc impératif de respecter la loi du TOUT ou RIEN.

La réparation de la perméabilité fait appel à une supplémentation en probiotiques ( il vaut mieux des probiotiques thermostabilisés pour éviter une translocation de bactéries compte tenu de la perméabilité) , zinc, magnésium, glutamine et oméga 3 selon le degré inflammatoire.

Les résultats cliniques précèdent largement l’évolution biologique : diminution nette des douleurs en moins d’un mois associée à une perte de graisse et l’amélioration de la fatigue chronique. Le contrôle sanguin est à refaire 1an plus tard.

 

Le Surpoids : c’est avant tout une  pathologie inflammatoire digestive avec dérèglement de l’horloge biologique !

Le surpoids a plusieurs origines :

-       Les hypoglycémies réactionnelles secondaires à l’absence de petit déjeuner ou un petit déjeuner composé uniquement de sucres rapides (1 baguette blanche = 25 morceaux de sucre !). Cette hypoglycémie va pousser l’organisme à mettre en réserve les glucides du repas suivant, ce qui favorise la graisse abdominale.
Le réveil de 3 h du matin est souvent le signe d’une hypoglycémie réactionnelle.

-       L’absence de protéines au petit déjeuner occasionnent un déficit de dopamine qui régule la motivation, la glycémie, la mémoire, la gestion du stress, le sommeil récupérateur…

-       L’absence de collation laquelle permet d’enrayer l’hypoglycémie de 17h et de secréter de la sérotonine qui permet de maitriser les addictions et d’amorcer sereinement le sommeil.

-       Un repas du soir trop gras et trop sucré. En effet, la fonte de graisse ne se fait la nuit qu’à 3 conditions : pas de sucres rapides, pas de gras (œuf, viande rouge, fromage), pas d’alcool.

-       Une perméabilité intestinale source d’inflammation qui perturbe les récepteurs à l’insuline et favorise donc le stockage des sucres en graisse.

Voilà pourquoi, le régime sans gluten fait perdre du poids…au-delà du phénomène de mode ! L’évaluation de cette inflammation digestive par un bilan biologique est donc indispensable pour établir le programme alimentaire adapté à chaque personne, en dehors de la classique restriction calorique.

La ration de protéines (15% de notre ration alimentaire soit au minimum d’1 g de protéines par kg de poids idéal)  doit être idéalement répartie  sur les 3 repas principaux en limitant les sucres rapides et aliments raffinés matin et soir.  

15g de protéines = 2 œufs ou 150g de viande ou 200g de poisson. La ration protéinée d’une femme doit être en moyenne de 60g/j , 80g/j pour un homme.

Le bilan urinaire des Neurotransmetteurs : c’est le seul bilan qui authentifie les véritables causes de dépression inexpliquée, d’anxiété ou d’hyperactivité et  de troubles de l’attention chez l’enfant . C’est le meilleur outil  de prévention du Burn-out potentiel.

Ce bilan explore Dopamine, Noradrénaline et Sérotonine avec leurs métabolites.

Il s’effectue sur les urines du matin à adresser à un laboratoire spécialisé, remboursé en grande partie par la Sécurité Sociale.

La Dopamine : synthétisée le matin dès le lever à partir d’un acide aminé : la tyrosine. Il n’y a aucune réserve cérébrale en tyrosine d’où l’importance de l’apport de protéines au petit déjeuner. Les sucres rapides limitent sa synthèse. Elle assure la Motivation, l’Adaptation aux agents stressants, la mémoire, le sommeil récupérateur et la régulation de la glycémie. C’est le STARTER. La fatigue matinale est le signe principal de déficit en dopamine.

La Noradrénaline, synthétisée également à partir de la tyrosine vers 11h , assure les capacités d’apprentissage, le plaisir de trouver nos solutions… Elle donnera l’adrénaline plus spécifique de la confiance en soi, de l’image de soi, du plaisir de surmonter les difficultés. C’est l’ACCELERATEUR .

ü  Elevées, elles authentifient le stress chronique.

ü  Basses, elles signent l’épuisement physique et moral, le besoin permanent de reconnaissance et l’inefficacité (besoin de travailler plus avec une efficacité moindre)

La Sérotonine, c’est le FREIN. Elle nous permet d’être raisonnable, de savoir dire Non, d’être Zen, d’amorcer le sommeil. Elle est le précurseur de la Mélatonine. Synthétisée vers 17h à partir d’un autre acide aminé, le tryptophane ( produits laitiers, viandes, banane, chocolat..). Les sucres rapides favorisent la synthèse de sérotonine contrairement à la Dopamine du petit déjeuner.

ü  Elevée, elle est caractéristique d’une anxiété réactionnelle

ü  Basse, elle authentifie la dépression.

Le Burn-out se caractérise  par l’effondrement de la Dopamine, de l’Adrénaline et de la sérotonine ( défaillance du starter, de l’accélérateur et des freins…)

L’Hyperactivité des enfants associe souvent adrénaline et sérotonine élevées. Des études récentes interpellent quant au lien entre le wifi ou les ondes électromagnétiques de la téléphonie mobile et les troubles des neurotransmetteurs notamment Dopamine et Noradrénaline ( BUCHNER K, EGER H. 2011)

Les ondes électromagnétiques favorisent la perméabilité de la barrière hémato-encéphalique         ( Pierre AUBINEAU, directeur de recherche CNRS. Sciences et Avenir. dec 2002. p28 ) . Ce défaut d’étanchéité de la barrière hémato-encéphalique  est démontrée par une équipe de chercheurs de l’université de Los Angeles , dirigée par  Berislav V. Zlokovic , grâce à l’IRM chez les patients souffrant de la maladie d’ALZHEIMER (Science et Avenir mars 2015 p76)

La correction de ces neurotransmetteurs fait appel à une meilleure répartition de l’apport protéiné sur la journée, la supplémentation en acides aminés précurseurs (tyrosine, tryptophane), en magnésium et acides gras oméga 3.

L’optimisation de l’écosystème intestinal et la correction d’une éventuelle perméabilité intestinale sont incontournables (l’intestin synthétise 85% de la sérotonine..).

La Mésothérapie :

La mésothérapie est une technique d’injection locale, développée par le Dr Michel PISTOR en 1952. L’originalité de sa découverte repose sur une nouvelle approche  injectable : « Peu, rarement et au bon endroit », de 1 à 4 mm de profondeur, sur la zone de souffrance.

La pratique  de la mésothérapie est validée  aujourd’hui par l’obtention d’un diplôme inter-universitaire (DIU) dans 6 facultés de France (Bordeaux, Clermont Ferrand, Dijon, Lyon, Marseille et Paris-Pitié-Salpêtrière) et ce,  depuis 2002. Ce diplôme est reconnu par le Conseil  National de l’Ordre des Médecins depuis 2003, avec droit au titre.

Il existe également un diplôme de Mésothérapie Esthétique.

Les pathologies nettement améliorées par la mésothérapie (en association au traitement orthopédique classique éventuel) :

-       Les pathologies du sport : tendinopathies aiguës et chroniques, entorses, claquages…

-       Lombalgies, cervicalgies aiguës ou chroniques sur fond arthrosique

-       Sciatique, cruralgie, névralgies cervico-brachiales, en l’absence de hernie discale

-       Pathologies de l’épaule : tendinopathies du sus-épineux, de la coiffe, capsulite

-     L’algodystrophie (déminéralisation locale post-immobilisation) du poignet, épaule, cheville…

L’étude puis la correction  posturologique permettent ensuite de corriger les anomalies « mécaniques » sur lesquelles se dépose l’inflammation notamment digestive ( l’acidose à l’origine des douleurs selon les principes de la médecine Chinoise).

La Cohérence cardiaque et la méthode HEARTMATH

La cohérence cardiaque correspond à la variabilité du rythme cardiaque entre deux pulsations.
Elle est physiologique , signe de l’activité du système nerveux autonome  qui freine l’activité du système nerveux central. Un rythme respiratoire particulier permet de majorer l’amplitude de cette variabilité et de freiner  ainsi, le temps de l’exercice, les répercussions des agents stressants.
Ce rythme respiratoire est de 5 secondes en Inspiration et 5 secondes en Expiration. C’est la cohérence respiratoire.
En portant son attention sur la zone du cœur et en développant un sentiment de gratitude , l’amplitude de cette cohérence respiratoire est majorée : c’est la cohérence émotionnelle. Avec le temps, il est possible ainsi d’atteindre la mémoire émotionnelle du cœur, qui n’a enregistré que nos moments de bonheur. Revivre ces moments de bonheur suffit ensuite à déclencher spontanément cette cohérence cardiaque émotionnelle.

La biologie authentifie les bienfaits de cette technique :

La pratique régulière des exercices de cohérence permet de faire baisser le taux de cortisol          (hormone de stress chronique),  de renforcer le système immunitaire digestif (IgA) et d’optimiser l’énergie vitale par la sécrétion de DHEA.  L’efficacité de cette cohérence cardiaque est également validée par la normalisation des neurotransmetteurs notamment l’adrénaline et la sérotonine.
Cette cohérence cardiaque peut-être enregistrée grâce au logiciel Emwave .
D’autres outils sont accessibles sur le site  http://www.heartmath-france.fr/

La Méthode HEARTMATH, mise au point aux USA par Doc CHILDRE et Howard MARTIN , est  une technique de gestion du stress et de développement personnel centrée sur cette cohérence cardiaque.  Le but est d’arriver à la  maîtrise de l’instant en parfaite harmonie avec soi-même et l’environnement.
La maitrise de cette cohérence est un préalable incontournable avant toute gestion des traumatismes par la technique EMDR. En effet, la capacité de revenir dans l’instant sur une zone de confort est un pré-requis.
L’enregistrement de la cohérence pendant la séance authentifie le « nettoyage définitif  » du traumatisme. La confrontation au souvenir de l’évènement ne déclenche plus alors de pics de stress ( ou chaos)  au niveau du rythme cardiaque. 

Téléchargez l'application
GRATUITEMENT

Trouvez un médecin où que
vous soyez !
Appli mobile RDV Médicaux
Prise de RDV en 3 clics
Simple et gratuit
   
Avis et témoignages des patients du Dr STIEN (6 avis reçus)
"Accueil cordial et professionnel comme toujours. Rien à redire, site simple d'utilisation, rappels par mail très pratiques."
Avis laissé par Jean-Marc D. suite à son rendez-vous du

"très bien, super !! et merci pour les rappels bien pratiques !"
Avis laissé par Marianne L. suite à son rendez-vous du

"Un rdv pris rapidement. Les disponibilités sont déjà identifiées. Et il existe des rappels de rdv (mail et sms)"
Avis laissé par Edwige M. suite à son rendez-vous du

"Rien à signaler, c'est très rapide et le rappel du rdv est pratique. Je recommande vivement cet homéopathe."
Avis laissé par Laure-Eglantine L. suite à son rendez-vous du

"Très bon accueil. Je n'ai pas compris qu'il fallait que je rappelle pour confirmer que j'étais OK. Avec les répétitions de rappels par mail et sms: on ne peut pas manquer le rendez-vous!"
Avis laissé par Marie-Catherine C. suite à son rendez-vous du

"J'ai découvert ce service via une affiche chez mon médecin. J'ai trouvé l'accueil excellent ! Ce service m'a plu pour prendre rendez-vous sur internet avec le Docteur STIEN que je recommande."
Avis laissé par Gabin V. suite à son rendez-vous du

chargement-animation
Traitement en cours